Gibson...depuis 1896 - suite 2

Robert Johnson et sa Gibson L1 vers 1930

Robert Johnson et sa Gibson L1 vers 1930

Seconde Partie >

Vingt-quatre ans après sa création, Gibson prit, comme pour le lancement de la première guitare électrique, le risque de se lancer sur le secteur de la guitare acoustique qui était largement dominé par la puissante firme Martin. Ses premières créations furent des guitares à tables plates, dites flat-top, peu élaborées. Il y eut le modèle 0 en 1903 ( guitare cintrée ) , la L1 ( guitare simple, de petite taille qui connut un important succès en grande partie du à son utilisation par le bluesman Robert Johnson ) et la Nick Lucas du nom du célèbre guitariste ( guitare qui convenait particulièrement aux années folles ) . Ces trois guitares de bonne qualité furent récompensées d'une forte popularité.

Gibson arriva donc à se frayer une place intéressante dans le marché de la guitare acoustique toujours largement dominé par Martin. La fin de la dépression en 1930 permit à Gibson de se positionner sur son marché en profitant de l'aspiration d'opulence des américains. Pour répondre à cette demande Gibson se mit à produire des guitares haut de gamme tels que la LC Century, réalisée à l'occasion du centenaire de la ville de Chicago. Ces guitares attirèrent en nombre les chalands, ce fut un grand succès qui installa confortablement Gibson dans le marché.

A cette date Gibson connut son plus grand succès avec la splendide SJ 200 ( la plus belle guitare au monde à mes yeux ). Cette jumbo aux formes généreuses et aux dimensions importantes fut produite à l'intention des cow-boys amateurs de country et de folk. Cette merveille instrumentale fut le fruit de la collaboration du cow-boy Ray Witley et de Guy Hart, un des dirigeants de l'époque.

En 1934 la marque eut la bonne idée de produire des guitares de grandes dimensions afin d'augmenter le volume sonore de l'instrument. C'est ainsi qu'apparurent la gamme des Jumbo qui malgré une production de bonne qualité ne connut pas le succès escompté. En 1937 l'Advanced Jumbo fit son apparition pour concurrencer l'excellente D-28 de Martin. Fabriquée en palissandre de Rio cette guitare, comme sa petite soeur la Jumbo, ne connut guère de succès. La deuxième guerre mondiale aggrava la situation déjà morose de Gibson. Une grande partie des ouvriers furent réquisitionnés et les approvisionnements de matériaux se raréfièrent.

En 1942 la production s'arrêta net pour palier à l'effort de guerre. Cela ne découragea pas Gibson qui relança sa production après la guerre. C'est ainsi que l'entreprise connut deux de ces plus grands succès commerciaux, la Southern Jumbo ( réalisée pour les musiciens de Sud ) et l'imposante Dreadnought J-45. L'entreprise lanca alors le slogan " Only Gibson is good enough " " Seulement Gibson est assez bon". Le slogan fut présent dans l'intégralité des campagnes publicitaires et apposé sur la tête des guitares. Il fut très populaire mais contrecarré par celui d' Epiphone " When good enough isn't good enough " " Quand c'est assez bon ce n'est pas assez bon ". Gibson dépité par tant d'audace supprima son slogan pourtant très efficace. Gibson possédait à l'époque un large catalogue de bonnes guitares qui furent populaire en Amérique.

Dans les années 1960 et 1970, l'entreprise sut profiter des courants musicaux en vogue pour créer des modèles attractifs la plaçant par la suite au sommet de son marché. En collaboration avec les frères Everly, Don et Phil, Gibson mit au point la Everly en 1962. Cette guitare proche de la SJ 200 dont les deux frères raffolés, connut un franc succès. C'est la seule guitare au monde qui possède un fan club. Il est basé en Hollande et regroupe des anonymes ainsi que des célébrités tels que Albert Lee, ardent défenseur de la Everly.

Toujours en 1962 sortit la Hummingbird et la Dove. Ce sont deux très belles Dreadnought de grande qualité. Les jeunes américains adoptèrent en masse ces trois guitares qui collèrent parfaitement aux désirs des musiciens de l'époque.

Sur le marché de la guitare acoustique Gibson grâce à ces efforts et une adaptation à la demande arriva à bien se positionner. Elle acquit une bonne notoriété et réalisa un chiffre d'affaire intéressant. Elle a produit de très bonnes guitares reconnaissables par leurs grandes qualités musicales et leur très belle esthétique.

 Tout au long de son histoire Gibson réalisa de large gamme de guitare toujours à la pointe de la qualité. Les luthiers de la firme furent également très inventifs. Les nombreuses innovations qu'ils insufflèrent furent marquantes et améliorèrent grandement la guitare. Depuis sa création l'entreprise ne cessa de s'accroitre et de se développer pour finir par devenir la première et principale marque de guitare au monde.

Gibson est devenu un groupe qui détient les entreprises : Epiphone, Kramer, Tobias, Steinberger, implanté désormaisaussi en Europe depuis une dizaine d’années et poursuit sa route avec succès.

Les guitares produites aujourd’hui sont en effet parmi les meilleures jamais réalisées dans l’histoire de la marque.

 

 

Claude Gaudefroy