Claude Gaudefroy

Claude Gaudefroy

Claude Gaudefroy

En 1979,  il crée Centrale Occasion de la Musique, le premier magasin en France spécialisé dans les instruments de musique dl’occasion. C’est l’avènement de la Cold Wave et de la musique électronique, l’ère du Yamaha DX7 et du KORG MS-10 et du Juno 60, de la boite à rythme TR 808, mais c’est la guitare qui le passionne et motive ses premiers aller retour à New York d’abord ,où il développe des contacts amicaux avec Rudolf Pensa  qui vient d’ouvrir Rudy’s Music, à Nashville avec George Gruhn ou Norman Harris dans la vallée de San Fernando,   puis à Los Angeles où il rencontre Seymour Duncan qui vient de créer sa ligne de micros de remplacement pour guitare, et pour lequel il allait devenir l'ambassadeur pour les vingt années à suivre.

Centrale Occasion de la Musique sera le pionnier de la guitare d’occasion en France, et plus particulièrement de ce qu’on appelera un peu plus tard  “la guitare Vintage” et le magasin de la rue Pigalle le rendez vous incontounable des premiers groupes français émergeants, Trust, Bijou, Telephone...

Durant ses voyages dans le monde entier, ses rencontres avec les acteurs de la profession l’amènent à développer une activité parallèle de distributeur, à travers la société COM Distribution qui pendant plus de 20 ans fut l’ambassadeur exclusif pour la France de marques prestigieuses comme Guild, ADA, ESP, Tune, Groove Tubes, Blade, ou Seymour Duncan...

Au milieu des années 80, il est aussi  journaliste pour le  magazine Rock en Stock, écrit de nombreux articles et participe au premier salon de la guitare Vintage à Dallas,  puis partout aux Etats Unis et plus particulièrement en Floride où il établit son camp de base  pendant de nombreuses années avec son partenaire et ami  Ed Oleck de Ed's Guitars à Miami.  

En 1990 il importe et diffuse en France les premiers Stéréogrammes (imagerie en 3d) en collaboration avec Canal Plus, VSD et le magazine Actuel et est un des principaux acteurs du  premier salon de la réalité virtuelle à Paris.

Dans les années 2000, il ouvre un Show Room conceptuel à Paris Centrale Gallery, pour y accueillir des artistes et manifestations autour de la guitare dans un cadre cosy et complètement novateur.

Il est aujourd'hui parmi les  plus anciens acteurs du quartier de la musique à Pigalle, et une figure incontournable autant qu' une référence pour toutes les questions qui peuvent se poser autour de l'histoire de la guitare.